Qui sommes nous ?

Portraits d'organisateurs : professionnels et bénévoles

+ d'autres portraits à venir : des membres de l'association de Lectures en Aventures

Danielle Achard, bénévole et lectrice

Je suis bibliothécaire jeunesse à Gonesse, dans le Val d’Oise, et j’adore mon métier.
C’est celui que, à l’âge de 40 ans, j’ai vraiment choisi.

Durant de nombreuses années, Jean-Pierre et moi avons été bénévoles d’ABM, Aventures du bout du monde, principalement dans la préparation du Festival des Globe-Trotters, qui se déroulait chaque année à Issy-les-Moulineaux. Notre principal travail était la mise en images, sur écrans géants, des reportages des voyageurs venant faire part de leurs expéditions.

Dans la fonction publique territoriale, dans le cadre de la « formation avant titularisation », les fonctionnaires doivent effectuer des stages dans des collectivités autres que celle d’origine.

En 2007, mon objectif était d’organiser, pour ma collectivité d’alors, un salon du livre et du film d’aventures. Le salon du livre d’aventures de Vernon était tout indiqué pour mon stage. L’équipe m’a chaleureusement accueillie. J’ai bénéficié de son expérience et de son professionnalisme, et éhontément pris modèle sur son organisation. Depuis, mon mari et moi retroussons nos manches avec l’équipe de Vernon, au moment du salon, pour quelques jours de bénévolat, en immersion dans une ambiance qui fait chaud au cœur.

Cette année sera un peu particulière en terme de contribution. En effet, outre le travail de « petite main» de dernière minute (voix off : malheureusement compromis par mon poignet cassé... mais compensé par la présence de Jean-Pierre), je prépare des lectures à voix haute des extraits des ouvrages du prix Escapades.

 

C’est un travail passionnant, d’autant plus qu’il se fait en association avec Marie-Pierre Gauffre et son ensemble instrumental. Par ailleurs, des projections d’images argentiques, en fond de scène, sur grand écran, accompagneront nos interventions. Du trac en perspective, mais au final, que du bonheur !

La lecture, l’aventure, l’« avenlecture », la lecture avant l’aventure, la lecture est déjà une aventure, alors enfilez vos charentaises et votre pyjama (pour lire, il faut être à l’aise, et moi, c’est ma tenue préférée, que je recommande haut et fort), bref, installez-vous confortablement et abandonnez-vous corps et âme à ce plaisir extrême.

Mais seulement après vous être rendus sur le salon, pour rencontrer de vrais auteurs, vrais de vrais, vivants, en chair et en os ! Rrrrrr, j’ai hâte d’y être !! Pas vous ??

 

 

retour en haut de la page

Delphine Cardonné, bibliothécaire

Je travaille au sein de l’équipe adulte de la Médiathèque de Vernon. Au quotidien, je m’occupe d’accueillir et de renseigner les lecteurs. Je m’occupe de certains secteurs en particulier comme les langues, les bandes dessinées, les romans, l’histoire, … Il s’agit de se tenir au courant de l’Accueil site 2012 éditoriale pour pouvoir acheter au mieux chaque mois les livres qui iront dans les rayonnages. Ensuite, je m’occupe de cataloguer les livres et de les mettre en valeur pour qu’ils soient vus et remarqués par le public (présentation de livres par exemple).

Je m’occupe plus particulièrement du Prix Escapades dont c’est la deuxième édition sur ce salon. Il s’agit de faire découvrir la littérature nordique en proposant une sélection de romans choisis en collaboration avec collègues, membres de l’association De lecture en aventures et la libraire de La Compagnie des Livres. Nous avons beaucoup lu pour pouvoir proposer une sélection la plus représentative possible à nos yeux de la littérature nordique d’aujourd’hui. Les lecteurs intéressés peuvent s’inscrire en tant que jurés et ensuite voter pour décerner le prix du meilleur roman Escapades.

Plus de 160 inscrits cette année, quasiment le double de la précédente édition sur la littérature africaine. Je dépouille ensuite chaque bulletin de vote pour les comptabiliser et découvrir le gagnant ! Nous essayons de faire participer des lycéens. Cette année, quelques lycéens de Dumézil et Saint-Adjutor participent au prix. Nous sommes allées, avec ma collègue Cathy, leur présenter les livres du Prix. Nous organisons aussi des réunions entre les membres du jury pour recueillir leurs impressions de lectures et préparer la rencontre qui a lieu le dimanche après-midi où l’on reçoit les auteurs sélectionnés.

Il s’agit du 3ème salon auquel je participe en tant que bibliothécaire. J’ai commencé en tant que bénévole sur le salon des Mille et un Orient. Au fil des années, je m’investis un peu plus et j’y prends de plus en plus de plaisir. C’est assez excitant de préparer un événement d’une telle ampleur.

Un des meilleurs souvenirs que j’ai est la remise du prix Escapades 2010 à Gilbert Gatoré, auteur du roman Le passé devant soi. Ce fût un moment très émouvant parce qu’il s’agissait de la fin de cette aventure et qu’il couronnait en plus un roman qui n’était pas le plus abordable de la sélection mais qui possède un réel talent littéraire et une émotion énorme. Le pari de faire découvrir la littérature était gagné !

Venir sur notre salon, c’est voyager sans faire beaucoup de kilomètres ! Le visiteur peut découvrir un pays, une culture de différentes manières : par les expositions, par la littérature, par les récits de voyage des baroudeurs qui aiment traverser le monde pour y découvrir des gens, mais aussi par la musique, … Il y en a pour tous les goûts, alors venez !

 

retour en haut de la page

Catherine Chassagne, bibliothécaire

Responsable de la Bibliothèque de quartier des Valmeux.

Logistique (gestion des bénévoles (planning des stands, hébergement..). Commission Jeunesse : travail avec des classes pour  préparer des rencontres d'auteurs (en équipe avec les collègues jeunesse) et prépararation des visites des élèves sur le salon.

Essentiellement des rencontres : auteurs, (pour moi surtout dessinateurs BD et auteurs jeunesse) et bénévoles.

Ce n'est pas une foire aux livres, mais bien des rencontres avec des écrivains aventuriers ou non. On peut prendre le temps de discuter, assister aux conférences, projections et avoir ensuite encore plus envie de lire leurs ouvrages.

retour en haut de la page

 

Nathalie Claudel, libraire

Nathalie, au centre, avec son équipe

La Compagnie des Livres, Vernon

La Compagnie des livres est la librairie généraliste indépendante de Vernon. Avec 15 000 titres disponibles, un choix de CD (livres lus, musique) et DVD, elle a tout d'une grande. A La Compagnie des Livres nous lisons les livres, pas tous bien sûr, et vous faire partager nos lectures est notre plaisir de tous les jours. Nous sommes là, en librairie et sur notre blog, pour vous aider à vous y retrouver à travers l'abondante production annuelle (plus de 55 000 titres) et les marées médiatiques.

www.lacompagniedeslivres.com

Depuis deux ans, je consacre plusieurs heures par mois à la préparation du salon. Pour réussir un tel événement il est important de particper à de multiples réunions où l'on commence par définir la thèmatique commune et où l'on coordonne ensuite nos approches.

Tandis que parallèmenent nous partons à la rercherche des livres, qui sont lus...

J'aime la littérature nordique, avec sa voix si particulière, son style direct.

... sélectionnés, commandés, réceptionnés, mis en place...Et pour finir, cela devient un travail de trois semaines à temps plein.

 

Mon meilleur souvenir ? il y en a plein bien sûr, mais le plus récent c'est ma rencontre avec Gilbert Gatoré qui a reçu le Prix Escapades en 2010. J'avais lu son livre lors de sa parution en 2008, un dimanche après-midi pluvieux, je ne l'avais pas lâché en découvrant son écriture envoutante. Le rencontrer 2 ans après, le voir recevoir son Prix avec une modestie exemplaire et non feinte était une merveilleuse conclusion pour l'histoire de ce premier roman : découvert par une libraire (c'est notre rôle privilégié de passeur), chroniqué sur notre blog, proposé pour le Salon et élu par un jury de lecteurs (la plus belle des récompenses).

Ce salon est une porte ouverte sur le monde. Par le biais des récits de voyages, les gens (et surtout les plus jeunes) entrent dans les livres sans en avoir l'air... Le salon a su évoluer au fil des années en s'ouvrant aussi à la littérature grâce au Prix Escapades. Le voyage se poursuit ainsi entre les pages de romans qui entraînent les lecteurs vers d'autres aventures imaginaires.


La force du salon, son point d'ancrage, ce sont les rencontres.
Chaque visiteur repart du Salon avec un souvenir : un sourire échangé avec un baroudeur timide, une émotion partagée lors d'une conférence sur un peuple autochtone, un bon tuyau généreusement  offert par un voyageur ou encore ...un livre, une dédicace, un dessin,... Je ne connais pas un visiteur qui ne soit sorti du Salon plus "riche" qu'à son arrivée. Combien ils sont nombreux ceux qui regrettent de ne pas être venus dans la semaine qui suit le Salon. Alors cette année, pas de ça !

Parlez en autour de vous pour que PERSONNE ne manque ce fabuleux rendez-vous !!

retour en haut de la page

Brigitte Dutriat, bénévole

Je suis responsable d'une mission du Conseil général de l'Eure destinée aux personnes âgées et aux handicapés. 
Mon entrée dans le Comité d'organisation du salon remonte à 2003 alors que j'étais adjointe de la Commune de St Pierre d'Autils et membre de la commission Culture de la Cape.
C'est donc mon 4e Salon.
Ayant renoncé à mon mandat électif en 2008, j'ai choisi de rejoindre l'association "de lectures en aventures" pour poursuivre l'aventure
J'avais beaucoup apprécié l'esprit de coopération de ses membres autour de cette envie de faire partager au plus grand nombre le goût de la lecture. 
Sa vocation par ailleurs d'animation locale autour du livre dans l'année intermédiaire a permis de rassembler plus de 90 personnes en octobre dernier pour une ballade contée nordique et 70 personnes pour une conférence sur la création de la Normandie et l'arrivée des Vikings !

Mon implication a crû chaque année et j'assume maintenant le rôle de secrétaire de l'association.
A ce titre,je participe aux nombreuses réunions de préparation du salon.  Nous sommes une petite équipe mais qui s'étoffe chaque année et il est important de faire du lien entre tous les membres de l'association et la Médiathèque qui assure le pilotage du projet. II faut aussi assurer la vie propre à une association ( compte rendus, demande de subvention, rédaction de publi-rédactionnel ...)
Enfin, il faut organiser concrètement le repas du Samedi soir avec les auteurs et le fonctionnement de la caféteria qui contribuent à faire de ce salon un  lieu de convivialité.
Je prends un jour de congé spécialement pour le salon afin de contribuer pleinement du vendredi au dimanche soir .

J'ai hébergé un auteur pour la première fois en 2007 et cette expérience a été particulièrement enthousiasmante pour ma famille et moi-même.
Je me souviens qu'à la suite de petits ennuis techniques de projection du DVD de Philippe SAUVE illustrant son livre " SIBERIA"  mon mari a ouvert ses locaux pour accueillir tout un groupe de visiteurs du salon !  tout le monde contribue et c'est cela l'esprit du Salon 

En 2010, j'ai accueilli tout le week end le couple de voyageurs que sont  Sylviane DESBRE et Bruno DESGOUTTE , invités pour leur livre " ITINER(R)ANCE. 
Nous avons beaucoup échangé sur leur passion qui les conduit à prendre 3 mois sans solde chaque année. 


Eux même organisateurs d'un salon à Brou Vernet , nous sommes allés leur rendre visite à notre tour et leur avons remis l'affiche  "AFRICALIRE"  offerte par la médiathèque.

 

Que  l'on voyage soi même en aventurier ou pas, ce salon permet d'aller à la rencontre de l'autre et nous amène toujours à revisiter notre carte du monde en  nous ouvrant à la différence.

Enfin en  plus des livres, il y a plusieurs intermèdes musicaux qui nous feront découvrir la musique nordique   

retour en haut de la page

Annie Falzini, libraire

Annie, au centre, avec son équipe

L'Oiseau Lire, Evreux

L'Oiseau Lire est une librairie pour les enfants, du bébé à l’adolescent.

Des tables, des étagères, des bacs avec plein de livres, des livres choisis, qui peuvent être feuilletés, présentés, racontés (le plaisir du libraire).

Des livres partout, et pourtant, régulièrement nous poussons, tables et étagères pour des rencontres, des dédicaces, nous voulons que la librairie soit un lieu de vie.

http://www.loiseaulire.fr/

Terres Nordiques : des auteurs, des illustrateurs et une bibliographie difficile, car beaucoup moins de livres en jeunesse sur ce thème que les autres années, mais, nous avons cherché, nous avons trouvé, et ainsi comme d’habitude, une vraie librairie jeunesse sera présentée sur le stand.

Toujours, à Vernon nous revenons avec plaisir, pour l’ambiance chaleureuse avec les bibliothécaires, un vrai travail en partenariat, les bénévoles toujours disponibles et souriants et la qualité des animations. Bosser avec vous est un vrai plaisir.

Vernon, le salon du livre d’aventure, des livres pour rêver, voyager, découvrir, échanger..

 

retour en haut de la page

Mélissa Maignan, bibliothécaire


Je suis responsable de la section jeunesse de la Médiathèque de Vernon. Je partage avec mon équipe la gestion des collections jeunesse (acquisition, catalogage et indexation, gestion des différents secteurs), l’élaboration et la participation à des animations (accueils de classes, du Relais Assistante Maternelle, Krok’histoires, ateliers philo’lol, prix des dévoreurs, matinettes...), et l’accueil du public (retours, prêts, inscription, renseignements et conseils de lecture).


Mon rôle est de veiller au bon déroulement de ces tâches au sein de la section, d’encadrer mes trois supers collègues : Bernadette, Marie, et Nathalie, sans qui le quotidien serait bien difficile et morose, et de gérer le budget. Je représente également la section jeunesse dans des projets de nature transversale (animations globales du réseau, réflexion sur le fonctionnement, projet de création de la Médiathèque de Saint-Marcel).

En plus de tout cela, je chante comme Véronique Sanson pour égayer le bureau.

Avec l’équipe des sections jeunesses du réseau des bibliothèques de la CAPE, des membres de l’association de lectures en aventures, et Annie Falzini, libraire de l’Oiseau Lire, nous élaborons la programmation du salon jeunesse. Cela consiste à inviter des auteurs et des illustrateurs dont nous aimons tout particulièrement le travail et dont les ouvrages entrent dans la thématique du salon. Cela implique une connaissance de la littérature jeunesse et un gros travail de lecture au préalable, car les agendas des auteurs étant bien remplis, il vaut mieux avoir plusieurs bons titres sous la main.

Nous organisons ensuite des rencontres avec les scolaires des écoles de la CAPE (ce qui nous demande un GROS travail logistique) – Cette année nous accueillons 110 classes sur le salon !! Pour les plus petits (maternelles et CP) nous avons recherché une animation plus appropriée à leur âge qu’une rencontre auteur et nous avons donc décidé de programmer un spectacle de marionnettes de la compagnie BLIN (J’avais déjà eu la chance d’assister à l’un de leur spectacle à Vernon 2 ans auparavant et il  est vrai que la compagnie sait s’adresser aux tout petits, de plus leur travail est d’une grande qualité ! Bref, je suis bien contente de les revoir).  Pour programmer ce spectacle dans les meilleures conditions, l’aide de Florence Beaussier, directrice de l’EPA, nous a été précieuse.

Enfin nous avons, pour la première fois, organisé un concours d’écriture de conte destiné aux classes de CM et de 6e et 5e.  Il a fallu s’inspirer de concours existants pour rédiger notre règlement, constituer un jury (des jurés d’exception, mesdames messieurs), se creuser les méninges pour la remise des prix (mais chut ! je ne dis rien, c’est une surprise !). Pour ajuster au mieux notre offre aux envies, besoins, objectifs des écoles, nous avons rencontré en amont Mme Isabelle Rouyer, conseillère pédagogique pour la circonscription de Vernon, qui nous a beaucoup guidé.

En résumé notre travail c’est de chercher, découvrir, lire et relire, et puis écrire des mails séduisants, suppliants, ou grandiloquents pour convaincre tout ce petit monde de se joindre à nous pour l’aventure. Ensuite on lance notre publicité auprès de toutes les écoles et collèges de la CAPE. Impressions, agrafages, pliages, mises sous enveloppes...

Les ampoules nous tyrannisent les doigts et les tendinites nous guettent mais nous tenons bon !

Quand les réponses arrivent nous remplissons les plannings en nous arrachant les cheveux devant Excell. Tout est mis en œuvre pour que tous aient une place et que la logistique pour les scolaires soit la moins lourde possible. Malheureusement ce n’est pas toujours évident. Nous avons beau faire de notre mieux tous ne sont pas contentés. Quand tout est bien en ordre, bien classé, bien ficelé, nous nous vêtons de notre plus beau sourire, enfilons nos meilleures oreilles et ajustons nos yeux les plus ouverts et c’est parti pour quatre jours intenses d’accueils !

 

L’ambiance chaleureuse et amicale qui émane de chaque salon auquel j’ai participé. C’est un bonheur, à chaque édition, de travailler tous ensemble, bénévoles, libraires, auteurs et bibliothécaires. Les contacts sont faciles, pas de grosses têtes et nous apprenons beaucoup les uns des autres. J’ai pu écouter avec émerveillement Souleymane Mbodj (édition 2010 Africalire) parler de philosophie africaine sur l’heure du déjeuner, je me souviens également d’un bras de fer avec ce pirate d’Erwan Surcouf en 2007 (l’appel des îles) – inutile de préciser que j’avais perdu, mais Erwan revenant cette année je prendrai ma revanche grrrr....

Et j’ai encore dans les narines l’odeur si particulière de la Yourte mongole apportée par Monsieur Blanchard (édition 2005 Mille et un orient).

Une petite pincée d’aventure au cœur, juste un peu, suffisamment pour franchir la porte et vous ne le regretterez pas. Ce salon a une taille humaine, il n’est en rien intimidant. Les auteurs, les aventuriers, les gens qui y travaillent sont tous accueillants, chaleureux, accessibles, disponibles. Que vous soyez voyageurs, lecteurs, ou juste curieux, la programmation est assez hétéroclite pour que vous y trouviez votre bonheur.

Vous pourrez voyager (jusqu’en Islande !), apprendre, vous distraire, et vous délecter de belles littératures ou de belles illustrations...Cette édition sur les terres nordiques est aussi l’occasion de s’intéresser à l’histoire, celle des vikings ou encore à celle bien actuelle de peuples en difficultés tels les Nénètses ou les Inuits.

Merveilleuse occasion de rester en éveil. Vous aurez également l’opportunité de rencontrer des auteurs nordiques le dimanche après-midi, évènement assez rare pour ne pas le manquer !!

Et enfin si malgré tout cela vous n’êtes toujours pas convaincus, sachez une dernière chose : il y aura de délicieux biscuits à la cafétéria. 

 

retour en haut de la page

Mylène Nguyen-Thanh, libraire

Ile au Trésor

L'ile au Trésor, Vernon

C'est un salon où les auteurs de BD rencontrent des baroudeurs ! Pas d'autres auteurs qui font la même chose qu'eux ! Alors que dans les autres salons, ils se retrouvent entre gens du métier. Tandis que là, ils rencontrent des gens qui ont fait des tas de choses différentes : ils ont marché, ils ont découvert des pays, ils ont bourlingué...

Est-ce que cela les inspire ?

Beaucoup ! Cela donne envie de prendre contact avec eux. C'est pour cela que j'aime cet événement. Ce n'est pas un salon prétentieux. C'est un salon humain où l'on rencontre des gens. En 2010, les dessinateurs n'avaient qu'une seule envie, descendre de la mezzanine au rez de chaussée où se trouvaient les grands voyageurs. C'est aussi pour eux l'occasion de voir un public nouveau, en dehors des experts de BD.

retour en haut de la page

Cathy Pesty, bibliothécaire

Je suis chef de projet du salon du livre d’aventures depuis l’édition de 2007 et habituellement directrice du réseau des bibliothèques de la CAPE.

Le salon c’est à peu près 6 mois de travail à plein temps pour moi, répartis sur deux ans entre chaque édition du salon. Je suis en ce moment à plein temps sur la préparation du salon depuis le mois de janvier….Heureusement que d’autres collègues font tourner la boutique !

L’essentiel de mon travail se concentre sur le contenu du salon. Je lis beaucoup beaucoup (à la maison !) pour sélectionner les auteurs à la fois du Prix Escapades et pour le salon. Je vais écouter des conteurs pour choisir celui du samedi soir ! j’élabore le programme des conférences et je veille à sa cohérence. Je dois aussi prévoir tous les aspects financiers : préparation budgétaire et recherche de financements.

Et enfin, la logistique prend aussi beaucoup de temps : transport des auteurs, transport des expositions, repas, hébergements. Heureusement que je ne suis pas seule à faire tout ce travail !

J’ai connu quatre salons : celui sur l’Orient où je n’étais pas encore chef de projet et où j’ai eu l’impression de courir partout, tout le temps. Le salon sur les îles, en 2007, était mon premier salon en tant que chef de projet, il s’est passé dans l’insouciance, dans la découverte d’une première organisation. Le salon 2010, consacré à l’Afrique noire, était un salon que j’avais beaucoup désiré quant à sa thématique. C’était joyeux, festif, convivial…intéressant. Toutes les sujets que j’y souhaitais voir aborder l’ont été.

La rencontre avec Patrick de Saint-Exupéry, sur le génocide rwandais, a été un moment très fort ainsi que la remise du prix Escapades à Gilbert Gatoré. Je crois que je m’en souviendrais toute ma vie, l’émotion était palpable.

Je souhaite que les visiteurs profitent de toutes nos propositions pour s’enrichir, pour découvrir, pour s’évader. Je crois que tous les partenaires travaillent sur ce salon pour offrir des cadeaux au public : des rencontres, des sujets intéressants, des découvertes d’autres horizons, d’autres peuples, des émotions. Ce n’est pas si fréquent de donner en cadeau 42 auteurs, 18 conférences ou ateliers, 7 expositions.

Je voudrais que tous en profitent, que tous sachent que ce salon existe pour eux.

 

retour en haut de la page

 

Julien Sicre, bibliothécaire

J'ai la responsabilité de la communication dans le réseau des médiathèques de la CAPE, simultanément je suis animateur multimédia, administrateur du réseau informatique, webmaster... tout en excerçant de multiples tâches au sein de la médiathèque. En ce moment, par exemple, je reçois le public.

J'ai mis en page le programme et conçu toute une série de documents selon l'identité visuelle du salon. Je travaille actuellement sur la signalétique et je vais découvrir au fur et à mesure tout ce qu'il reste à faire jusqu'au jour J. C'est mon premier salon !

Non, car je viens d'arriver. Lors des précédents salons je travaillais ailleurs : un autre métier dans un autre univers... Mais j'exercais déjà mes compétences en informatique.

Soyez curieux : découvrez de nouveaux styles d'écritures, des styles de vie. Partez à la découverte. Les êtres humains sont passionnants.

 

retour en haut de la page

Laure Ubezzi, bibliothécaire

Secrétaire pour le réseau des médiathèques de la CAPE

Toute la logistique du salon : accueil auteurs et bénévoles, planning tenue des stands, repas et nuitées des auteurs, planning de la prise en charge des auteurs à la gare, la comptabilité du salon

La convivialité et de belles rencontres aussi bien avec des auteurs que des bénévoles. C’est un moment riche en émotions, dont je garde un joli souvenir.

C’est une merveilleuse occasion de s’évader loin de notre quotidien, de voyager par procuration à travers une conférence, un livre ou une discussion partagée avec un aventurier

retour en haut de la page

Bruno Wagner, bénévole

Je suis ingénieur dans une grande entreprise de la mécanique. Je diffuse des connaissances sur le fonctionnement des machines, avec de plus en plus d'illustrations (il faut visualiser la technique pour comprendre). Voilà mon travail de tous les jours. A priori, rien de commun avec la lecture et l'aventure. Et pourtant... il s'agit aussi de voyages, de rencontres et de messages écrits.

Mon implication bénévole dans le salon est un engagement assocatif. L'association de Lectures en Aventures, dont je suis l'actuel président, est partenaire historique du salon du livre d'aventures de Vernon. Au fil du temps, la préparation du salon s'est structurée de plus en plus, mais les bénévoles ont conservé leur rôle actif d'un bout à l'autre. C'est une grande chance de participer à un tel événement !

Sur le plan pratique, ma contribution est surtout la conception et l'animation du site Internet du salon. Je suis en train de répondre à mon propre questionnaire (je me prends au jeu) !

Il y a tant de bons souvenirs. Avant 2003, j'étais simple visiteur. Puis j'ai commencé par héberger des auteurs (2003, 2005, 2007, 2010) : c'est toujours très sympathique, avec la bonne donne d'imprévu qui rend la rencontre inoubliable par la suite. A partir de 2005, j'ai pris régulièrement des jours de congés au moment du salon pour être "sur le terrain" aux moments les plus forts. J'ai collé des panneaux d'orientation, tenu la caisse, dessiné des plans, parlé dans le micro, déplacé des tables... On fait tout cela avec le sentiment de participer à quelque chose d'unique.

Les grandes aventures commencent par des rencontres qui ne durent parfois que quelques secondes. Des instants magiques. Ici, pendant 4 jours, à Vernon.

retour en haut de la page